Mitchoum Productions

Publié le par L'attachée de presse

Bon, ça fait maintenant une petite semaine que je squatte ce bout de toile et que je vous parle de Modo et de ce qu’il y a autour. Mais je me rends compte que certains d’entre vous arrivent ici et ne connaissent pas Mitchoum Productions, qui monte ce projet. Mais qu’est-ce ? Et bien, figurez-vous que cet article va répondre à la question. Bon, je le confesse, je reprends ici ce que j’ai fait pour le dossier de presse, vous avez le droit de me flageller, mais pas trop fort parce que ça fait mal.


Derrière ce nom se cache Gildas Le Goff, vidéaste amateur qui a, à son actif, plusieurs courts-métrages. Le premier 24 décembre chrono, a été tourné en décembre 2004, pour l’émission « Les films faits à la maison », et a été réalisé par Jean-Philippe Sienne. L’aventure aurait pu s’arrêter là mais en juin 2005, il se lance dans un nouveau court Bonus, toujours réalisé par Jean-Philippe Sienne et actuellement diffusé sur la chaîne TNA. Il s’agit là d’un galon d’essai tourné à domicile, réunissant 18 acteurs. Gildas Le Goff écrit le scénario et assure la production du court qui dure 25 mn.


Suite à cette première expérience, il achète le matériel nécessaire et, comme il ne sait pas filmer, il intègre le caméscope en tant que personnage dans son film suivant. Ainsi, en juillet 2005, il tourne la suite de Bonus, Bonus 2-1 et en août Petit film entre amis, justifiant là l’utilisation d’une caméra DV. Il s’agit d’un réel défi : 15 minutes de pure improvisation.


Ensuite, il développe une nouvelle idée : 15-6-3, que l’on peut assimiler au concept d’un gars, une fille. Prenant un événement anodin de la vie de couple, à savoir la fille voulant s’asseoir sur les genoux de son compagnon, il filme la scène à différents stades de la vie commune (15 jours, 6 mois, 3 ans) et met en lumière les réactions de l’homme, de moins en moins prompt à accueillir sa compagne sur ses genoux.


En décembre, il produit Audition privée, réalisé par Gilles Guerraz l’histoire d’un homme qui kidnappe une actrice afin de refaire un casting auquel il a échoué. Cet essai est, selon Gildas Le Goff, un échec car il n’y a eu aucune répétition mais cet échec lui permet d’apprendre et de corriger cet erreur sur ses réalisations suivantes.


Après avoir acquis du nouveau matériel, il réalise A vous de voir. Pour ce nouveau film, Gilles Guerraz abandonne la réalisation et Gildas Le Goff reprend ce rôle, désireux de tourner le court au plus vite. Ce film reçoit de très bonnes critiques dans les forums consacrés aux courts et gagne même un prix, le Golden W lors d’un festival de film belge.


Il se lance ensuite dans la réalisation de Don juan’s end, très différent du dernier opus ; pas de scénario, pas de dialogue et tourné en extérieur. Il enchaîne ensuite sur Deux robes blanches, l’histoire de deux femmes homosexuelles qui se marient, dans une France où me mariage homosexuel serait autorisé. Le film démontre que, même légalisé, ce type de mariage est encore difficilement accepté par la société. Il réalise ensuite Une balle, cinq bouteilles, variation sur la roulette russe dans lequel il privilégie la recherche esthétique.


Malgré cette production effrénée, il se lasse de cette aventure qu’il mène seul ou presque. En juillet 2006, il a l’idée de Modo qui ne peut faire l’objet que d’un long métrage, irréalisable avec un camescope DV. En septembre, désireux de donner vie à ce projet, il décide de tourner un synopsis en vidéo qu’il tourne assez rapidement. Et l’idée est reçue avec enthousiasme sur la toile, de plus en plus de gens s’intéressent au projet. Ainsi, en novembre 2006, plus de 100 personnes ont manifesté leur soutien à Modo.


Mitchoum Productions, c’est également Nicolas Cliet-Marrel qui a réalisé toutes les affiches des films, Aurèle qui a interprété tous les premiers rôles féminins et Gilles Guerraz qui a réalisé les premiers films et participé au tournage de la bande annonce de Modo en tant qu’acteur.


Vous pouvez visionner certains de ces courts-métrages sur le site de Mitchoum Productions : http://www.mitchoum-productions.com


Suite à cette petite présentation, je me permets de vous donner mon avis. J’ai personnellement visionné 5 courts et demi. Le demi, c’est Bonus, que j’ai tenté de visionner sur TNA (vous pouvez voir la programmation sur le site, essayez de tomber sur Bonus !) un jour où ma freebox faisait de la résistance. Donc, j’ai raté tout le début et franchement, c’est bien dommage car je suis sûre que j’aurais plus apprécié la fin (même si j’avoue que y a des trucs qui m’ont bien fait marrer). Pour les 5 autres (A vous de voir, Don Juan’s End, Deux robes blanches, 1 balle, 5 bouteilles et the run), j’ai eu droit à un DVD où ils étaient tous regroupés mais vous, vous pouvez le voir sur le site de Mitchoum (oui, pour le coup, je suis pas super privilégiée). Lequel j’ai préféré ? J’avoue avoir craqué sur A vous de voir, le duo d’acteur est époustouflant. Sinon, je vous conseille de voir « Une balle, cinq bouteilles », rien que pour le jeu d’Aurèle qui est vraiment bluffant. Enfin, deux robes blanches m’a particulièrement parlé puisque j’ai pas mal d’amis homos et qu’il tape vraiment juste.


Avec Modo, on passe vraiment à autre chose mais ces courts vous permettront de découvrir un peu l’univers de Mitchoum Prod.

Publié dans Pensées

Commenter cet article

Lilie 01/12/2006 11:04

heu Nina juste pour faire la chiante mais ça peut être utile si c'est le dossier de presse que tu envoies: y'a un petit "l" qui s'est transformé en "m" quand tu dis "le mariage homosexuel" en parlant de 2robes blanches... 

L'attachée de presse 02/12/2006 03:01

Ah, merde, faut que je vérifie... Bon, ce n'est qu'une coquille, ça arrive, mais j'aime pas être prise en flagrant délit de non relecture... :/

frederic 22/11/2006 00:04

Moi, j'adore tous les court-métrages car il y a AURELE dedans. J'adore tout particuliérement " Une balle cinq bouteilles " ( j'ai méme pleuré a certains moments) et aussi 15-6-3 surtout la soirée foot!!!
Vive mitchoum et vive AURELE!!!!

L'attachée de presse 22/11/2006 00:49

15-6-3, je l'ai pas encore vu mais je compte sur Gildas pour me filer tous les courts qui me manquent (Gildas, t'as pas intérêt à oublier la prochaine fois, hein!).Sinon, tu vas être content, je vais faire un article sur Aurèle dans les prochains jours! :)

Fred 21/11/2006 19:13

Eh bien, moi, mon favori, c'est "Deux robes blanches" pour la sensibilité du court en général.
Puis, j'aime la mise en scène sobre de Gildas. J'aime son style. :-)

L'attachée de presse 22/11/2006 00:47

Ouais, moi aussi, il se perd pas en effets qui font perdre de vue le fond.