Les attachées de presse, les mal aimées

Publié le par L'attachée de presse

Pour ceux qui me connaissent pas, une petite explication s'impose avant d'aller plus loin dans cet article. A la base, je suis journaliste. Là, je fais l'attachée de presse à titre exceptionnel pour sieur Gildas. Ceci étant, j'avais déjà jouée l'attachée dans mon dernier job donc j'ai la chance (ou pas) d'être des deux côtés. En gros, je suis une attachée de presse qui a côtoyé des attachées de presse en tant que journaliste.

L'autre jour, Gildas m'envoie ce petit lien : http://unepoulesurlefil.hautetfort.com/archive/2006/10/07/attachee-tu-m-oppresses.html

Je lis et j'avoue que je rigole quand même. Quand j'étais journaliste, j'avais pas forcément une vision très flatteuse des attachées de presse. Vous noterez que j'utilise toujours le féminin et ce n'est pas pour rien.

Comment les journalistes voient les attachées de presse? Comme ça, par exemple:
http://de360a0.hautetfort.com/archive/2006/04/14/352.html#comments

C'est pas super valorisant, n'est-ce pas? Mais c'est vrai. Une attachée de presse, c'est d'abord une belle fille, je n'en ai pas croisées de moches (mais j'en ai pas croisé beaucoup non plus), très courtoise qui ne vous veut que du bien. En conférence de presse, elle vous installe à votre place avec le sourire, elles s'inquiètent de votre bien être, vous proposent un café... Bref, on est bichonnés. Mais on les prend parfois de haut, genre "elle est gentille mais je m'en fous de sa conférence, qu'elle arrête de m'appeler!".

Maintenant, me voici attachée de presse. Et là, mon discours change: "ils me font chier ces journaleux de pas s'occuper de nous!". Je me rends compte que quand j'appelle en tant que Mlle l'attachée de presse, je prends ma petite voix sensuelle et je parle avec de drôle d'accent si bien souligné dans Le Mur des lamentations de David Abicker "Oui bonjour, je suis Mlle l'attachée de presse-han, je vous appelle au sujet de notre blog-han". Mais c'est que c'est contagieux! Bientôt, je m'habillerai plus chez H&M (le pays merveilleux où tout le monde peut rentrer dans du 38 et se dire: "mince, mais c'est trop grand!"), Etam et Promod, j'irai chez Zara ou Prada (les pays merdiques où faut taper direct dans le 42 pour avoir une chance de caser ses fesses dans un pantalon), j'aurai des cheveux longs que j'agiterai dans tous les sens en émettant des rires de gorge... Non, je caricature, bien sûr!

Parce que les journalistes ont beau râler après ces "chieuses", on marche main dans la main, c'est l'alliance de l'information et de la communication. Non parce qu'en tant que journaliste, je n'ai pas toujours des idées géniales pour remplir les colonnes des journaux où je bosse et quand une charmante attachée de presse m'envoie un dossier intéressant et bien fait (limite, l'article est déjà écrit), j'avoue que je suis bien ravie.

Et mon prochain dossier de presse, il sera plein d'articles quasi écrits!

Publié dans La comm autour du film

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hesyn 16/12/2006 12:50

Là où je bossais en 2006, l'attachée de presse était loin d'être une gravue de mode. Et pas DU TOUT du genre à coucher avec tout le monde. Ptetre que c'était ça, son pb ?Puis la pauvre, elle était martyrisée de tout les côtés ! Par ses 'employeurs', je me souviens d'engueulades mémorables au milieu du couloir, après, tout le monde était super gêné devant cette pauvre N. qui faisait son boulot (et bien, en plus !) et à qui on parlait comme à une sale gosse de 5 ans !Et martyrisée bien-sûr par les journalistes ! J'ai encore en tête ce mec du Parisien qui téléphone un jeudi à 15h, alors que tout le service est en réunion (de service, hebdomadaire), et qui me dit (c'est moi qui ai pris l'appel) : "je suis Machin, je m'en vais dans une heure, et d'ici-là, j'ai besoin de ça, ça et ça". Et c'était TOUJOURS la même chose.

L'attachée de presse 16/12/2006 16:33

Pif paf dans sa gueule!! :D Ben, quand on est attachée de presse, on est un peu corvéable à souhait, j'ai l'impression... En gros, on doit rendre tous les services qu'on nous demande, renvoyer de la doc dans la seconde ou à peu près, qu'il faut pondre des tas de dossiers et communiqués, avoir des idées et tout ça... Disons que comme on fait le lien entre l'entreprise et les journalistes, forcément, ça fait pas mal de monde à gérer! :(

Lo 16/12/2006 07:03

Merci pour le lien, je suis allée lire et je suis totalement d'accord avec toi. C'est vrai que dans la mesure ou une attachée de presse est en contact physique (et pas sexuel!!!) avec beaucoup de monde, c'est mieux si elle a un physique avenant. Mais aussi une voix sympa... (moi on me fait beaucoup téléphoner, parait que j'ai une voix d'hotesse de téléphone rose :D).Les attachées de presse et les journalistes s'embettent mutuellement, mais en même temps, ils sont toujours contents de pouvoir compter les uns sur les autres, parce qu'au final, ils sont là pour s'entreaider

L'attachée de presse 16/12/2006 16:25

C'est clair que la voix est essentielle. C con mais les attachées de presse, on leur parle d'abord au téléphone, en général, et une voix avenante et charmeuse, c'est toujours mieux. Moi, ça va, il paraît que j'ai une chouette voix! :)Sinon, c'est vrai que les chamailleries entre journalistes et attachées de presse sont légion mais au fond, on est ravis d'avoir l'autre pour avoir un travail nickel. Enfin, moi, vu que je visite un peu les deux côtés, je râle plus contre l'autre... Non, c'est pas vrai, j'arrête pas de caricaturer tout le monde!! ;)

frederic 16/12/2006 02:52

Perso, je n'ai jamais  rencontré d'attachée de presse ( en méme temps , je n'ai pas un métier fait pour ce genre de rencontres) mais je sais que c'est pas un boulot facile et concernant ton travail nina, je sais que tu le fais trés bien!

L'attachée de presse 16/12/2006 16:19

Merci!! :) Mais je vais passer à la vitesse supérieure, après, vous allez voir!! :p

Lo 15/12/2006 21:53

Je fais une formation d'attachee de presse, et on a toujours droit aux petites moqueries du genre: 'attachee de presse, attachee de fesses". Quand a mon ecole, l'EFAP (qui reste tres reputee dans le milieu), on a droit a: Ecole francaise des attachees putes et j'en passe...

alors que finalement les journalistes ont besoins de nous... Quand je bossais dans le cinema, autant on m'envoyait balader pour des artistes pas connus, mais les journalistes etaient bien contents de nous trouver quand ils voulaient absolument des acteurs et actrices precis... Faut bien un peu de reciprocite a un moment non?

Et puis aussi, meme s'il y a effectivement beaucoup de filles, il y a aussi pas mal de garcons, contrairement a ce qu'on a tendance a penser!

ps: et j'en connais des moches aussi des attachees de presse :D

L'attachée de presse 16/12/2006 02:28

Ouais, c'est clair! J'avais fait un article y a quelques temps un peu similaire sur les vingtenaires, les commentaires allaient dans ce sens. Mais bon, perso, je trouve que les deux métiers ont leurs avantages et leurs inconvénients. Perso, en tant qu'attachée de presse de Modo, je compte pas coucher avec tous les journalistes que je vais croiser, et puis quoi encore?? Se donner corps et âme, ok, mais dans certaines limites!! :D(tiens, c'est là si tu veux lire : http://vingtenaires.over-blog.com/article-2876941.html)

together now 15/12/2006 21:33

Peux tjrs pas lire comm, me suis gouré, j'crois avoir écrit 'samedi' ! faux  ! bien sûr, Dimanche exact
 

L'attachée de presse 16/12/2006 02:22

No soucy, j'avais compris! ;)