La fin des blogs?

Publié le par L'attachée de presse

La presse se passionne de plus en plus pour les blogs, contrairement aux libraires. Jeudi, je suis allée à la FNAC pour trouver des bouquins sur le sujet et il n'y en a AUCUN : ni en informatique ni en médias/communication. Bordel, il y a 6 à 7 millions de blogs en France, comment on peut rater un coche pareil, ça me dépasse.

Bon, revenons en à nos moutons. Donc la presse aime faire des articles sur les blogs. Nouvelle info du jour : une étude d'un cabinet (Gartner pour ceux que ça intéresse) annonce la fin des blogs. En gros, cette étude annonce un pic de blogs au début de l'année 2007 avec 100 millions de blogueurs (dans le monde, hein!) puis les gens vont se lasser et le nombre va considérablement baisser. On compte déjà aujourd'hui 200 millions d'anciens blogueurs.

Que penser de ces infos? Je pense que cette étude souligne effectivement la fin d'un phénomène de mode. Mais ce n'est pas pour autant la fin des blogs. Déjà, si on reprend les 6 ou 7 millions de blogs français, combien sont réellement actifs? Rien que moi, j'en ai eu trois dont un qui n'est plus mis à jour. Forcément, un blog est un investissement de temps et ils ne peuvent pas tous perdurer, surtout s'ils ont été fait pour passer le temps ou par délire. Ceci étant, je pense qu'une fois que ce pic sera atteint, le blog ne sera plus un phénomène de mode mais un système de communication institutionnalisé qui gagnera ses lettres de noblesse. Ce ne sera plus tant des petits sites perso avec trois photos et deux phrases incompréhensibles mais de réels sites tenus régulièrement à jour avec une démarche constructive. Certains blogs existent depuis deux ou trois ans, certains n'existent que pendant deux ou trois mois. Mais s'il n'en reste que le meilleur, pourquoi s'en faire?

Publié dans Pensées

Commenter cet article

christian 17/12/2006 12:40

les blogs passeront sans doute, reste à savoir au prfot de quoi...
les newsgroups ont eu leur heure de gloire au début de l'internet... puis sont arrivés les listes de diffusions et les forums, eux-même déclinant actuellement au profit des blogs, certainement de part la plus grande liberté possible sur ceux-ci en terme de contenu multimedia.
Le côté "personnalisation" a aussi son importance, ainsi on ne se retrouve plus sur la "place du village", mais on fait la tournée des potes en passant successivement chez chacun d'entre eux... une autre forme de convivialité.
Il y a bien sûr l'effet "nouveauté" qui va s'estomper, et les blogs mort-nés rentrent certainement dans les statistiques actuelles.
En effet, le meilleur devrait subsister...

L'attachée de presse 17/12/2006 21:29

J'aime bien la métaphore "d'aller chez des potes", c'est carrément ça! Après, faire un blog est donné à n'importe qui maîtrisant un minimum un ordi donc forcément, tout le monde se lance, avec plus ou moins de réussite, d'investissement et de talent. Je pense qu'un blog  très faible audience ne perdurera jamais alors qu'un blog fait sérieusement sera reconnu et visité... Il devrait donc durer plus longtemps.

frederic 17/12/2006 03:45

C'est absolument vrai ce que tu dis nina. Pour ma part, quand j'ai créé mon blog, j'étais vraiment trop content et puis quelquefois je me disais: j'ai envie d'arréter. Comme mon blog est consacré a une actrice, je suis obligé de suivre son actu et quand il n'y en a pas, de parler de ce qu'elle a fait avant et de chercher beaucoup de photos sur plein de sites et cela prend du temps.Je n'avais pas envie de créer d'autres blogs pour parler d'autres artistes ( comédiennes ou chanteuses) que j'aime alors j'ai tout mis dans la méme blog.
Mais je reste persuadé que les blogs existeront tant qu'internet existera donc ce n'est pas demain la veille qu'ils disparaitront.

L'attachée de presse 17/12/2006 21:18

Ben, y a des jours, je m'écouterais, je le balancerais mon blog et sans états d'âme mais bon, d'un autre, quand je pense à toutes les heures passées dessus, aux lecteurs et tout ça, je peux pas faire ça...Après, un blog, c'est tellement plus simple qu'un site perso que je pense effectivement que c'est pas prêt de disparaître.