Les blogueurs aussi ont leurs fans

Publié le par L'attachée de presse

Aujourd'hui, je vais parler à la première personne du singulier. Ouais, comme tous les jours, ok, mais là, je vais vous conter une histoire personnelle qui illustre parfaitement les dérives possibles de la blogosphère.

Les ingrédients de base : une blogueuse, moi, et un jeune homme visiblement déséquilibré, lui. Lui se persuade qu'il me connaît, qu'il  m'a croisée dans un café. Il m'envoie des dizaines de mails, je finis rapidement par ne plus répondre, préférant ne pas le nourrir dans son délire. Surtout que les trois quarts du temps, je comprends même pas ce qu'il raconte. Mais bon, les mails ne lui suffisent pas, il poste aussi sur mon blog, jusqu'au jour où j'explose et je lui demande de partir. J'efface tous les comms qu'il poste par la suite, espérant que ça suffira.

Quelques temps plus tard, un commentateur régulier me fait une révélation : c'est encore lui, qui a changé de pseudo! Bon, il me demande de pas le renvoyer, j'accepte, lui accordant le bénéfice du doute. Pendant quelques temps, il est calme puis il recommence ses mails à base de "soyons amis" mais comme je réponds pas rapidement, il commence à s'énerver à nouveau, ses intentions amicales se révèlent être plus "amoureuses".

Une nouvelle fois, je lui dis de m'oublier et il disparaît à nouveau. Pour mieux réapparaître  sous un pseudo féminin, cette fois-ci. Je commence à trouver que cette jeune fille ressemble considérablement à mon ex harceleur, je vérifie l'IP : et bien, j'avais raison. Je ne dis même plus que j'espère que c'est la dernière fois : ça fait un an qu'il me poursuit...

Ce qui est fantastique, c'est que cet homme ne m'a jamais vu, ne sait rien sur moi autre que ce que je mets sur mon blog, il m'a même dit "je t'aime", me traite comme la pire des merdes quand je l'envoie promener (aujourd'hui, il m'a gentiment proposé d'aller me faire gangbanguer puisque que je suis pas assez intelligente pour lui accorder un quelconque intérêt). Oh, n'allez pas croire que j'ai la naïveté de penser que je suis exceptionnelle, je sais que je ne suis pas la seule à avoir subi ses délires...Seulement, parfois, je me demande ce qu'il pourrait se passer si ce genre de type se retrouvait face à moi ou autre blogueuse... Ca me fait froid dans le dos rien que d'y penser!

Comme quoi, il n'y a pas que des gens sains d'esprit sur la toile.

Publié dans Pensées

Commenter cet article

Fred 20/12/2006 08:47

Il y a des fous partout...
Comment "aimer" qqn que l'on ne connaît pas? Franchement...

L'attachée de presse 20/12/2006 10:02

Je me le demande aussi... Surtout qu'il ne m'a même pas vue en photo, vraiment rien! Alors ok, je suis une super blogueuse modeste et tout, mais quand même! ;)

frederic 20/12/2006 02:55

Eh ben, excuse-moi l'expression mais quel connard ce mec! Il a trop regardé de films bizarres lui puis il comprend rien...
J'aurais bien aimé voir sa réaction si vous vous étiez rencontrés...Il est vrai comme tu dis que des gens bizarres circulent sur le net et que l'on ne peut pas tout controler mais si des personnes insistent "trop" il ne faut plus leur parler , les ignorer, faire comme s'ils n'existaient pas...

L'attachée de presse 20/12/2006 10:01

" J'aurais bien aimé voir sa réaction si vous vous étiez rencontrés..." Curieusement, moi, non... :D Mais le pire, c'est qu'il a fait ça à d'autres blogueuses, que ça se passe systématiquement de la même façon mais il reste persuadé que nous sommes toutes des connasses qui ne comprenons pas à quel point il est l"homme qu'il nous faut...Enfin, maintenant que je sais qui c'est, je réponds plus à ses comms ni à ses mails.

Lo 19/12/2006 23:46

Comme je viens de le dire à un ami qui me racontait qu'une fille le harcèle aussi: en majorité, les gens sont méchants, fous et bêtes.Je sais je suis super optimiste aujourd'hui, mais je suis de mauvaise humeur

L'attachée de presse 20/12/2006 10:00

Ouais ben, j'étais pas super heureuse de me rendre compte qu"il était toujours, là, lui... Un an, bordel, c'est dingue!!