Juliette Coquine : « j’improvise pour essayer de créer une conversation subtile, originale et comique »

Publié le par L'attachée de presse

Quand on s’appelle Juliette Coquine, il n’est pas toujours facile de chatter tranquillement sur le fameux site Caramail. Jouant les fausses naïves, Juliette s’amuse à promener les « lourdragueurs », les faisant tourner en bourrique pour notre plus grand plaisir. Vous en avez assez de ce genre d’individus ? Lisez le blog de Juliette, vous vous sentirez vengée.


 

Bonjour, Juliette ! Alors expliquez-nous : qui êtes-vous ?

 

C’est une question que l’on me pose souvent, mais malheureusement pour vous, ce n’est pas encore aujourd’hui que je dévoilerai mon identité… Je peux simplement vous dire que j’ai dans la vingtaine, et que je suis belge. Pour le reste, vous ne m’en voudrez pas de conserver l’anonymat que je m’exerce à garder depuis mes débuts sur la bloggosphère

 

Je sais que beaucoup se posent la question, et à ce sujet, je m’amuse parfois à lire sur certains blogs des articles où l’auteur affirme savoir qui je suis. Petite anecdote au passage, concernant un très bon ami qui m’a initié à la bloggosphère : il y a quelques semaines, il est venu me montrer un mail, dans lequel on lui demandait si c’était lui Juliette-Coquine, tout ça parce que son blog présentait des similitudes avec le mien. J’en ai rigolé mais j’espère pour lui que ça ne se reproduira pas trop souvent.

 
Pourquoi avez-vous crée ce blog ?
 

Le but est à la fois unique et très simple : bien se marrer !

 

A l’époque, j’étais à la recherche d’un nouveau concept… J’ai créé mon premier blog, totalement différent de l’autre, en début d’année 2004, cela fera bientôt 3 ans – peu renommé car n’ayant jamais connu de lectorat très important. De temps à autre, au milieu des textes, j’y postais des extraits de conversation de mes chats, assez humoristiques. Au vu des commentaires reçus, j’ai remarqué que ces posts connaissaient leur petit succès.

 

L’idée d’un nouveau blog m’est venue fin août 2004. Au départ, je voulais simplement créer une nouvelle rubrique sur mon blog existant, mais j’ai finalement choisi d’en créer un nouveau (puisque ça ne coûte pas plus cher). Après deux ou trois extraits seulement, les commentaires des lecteurs étaient déjà très encourageants, et c’est ainsi qu’a démarré mon activité de « coureuse de chat ».

 

Ce que j’aime dans cette activité, c’est l’exercice de la répartie. Rien n’est préparé à l’avance ! Je me connecte sur le chat, j’attends qu’on vienne me parler, et selon le discours de mon interlocuteur, j’improvise pour essayer de créer une conversation subtile, originale et comique. Croyez-moi, j’éprouve toujours autant de plaisir à exercer ! Je tiens à préciser que, bien qu’en étant fermement convaincue au départ, mon blog n’était pas le premier de ce style.

 

Etes-vous étonnée par le nombre de gens qui vous lisent ?

 

Et comment… Au départ le but était simplement de rigoler entre amis, et peut-être d’attirer l’un ou l’autre lecteur. Mais sur le net, le bouche à oreille est formidable ! Au fur et à mesure des conversations que je postais, de plus en plus de blogs parlaient de moi, et je recevais de plus en plus de commentaires. Après seulement cinq mois, une copine m’annonça que j’étais dans la liste des « blogs d’or » d’un célèbre hebdomadaire féminin. Depuis, j’ai eu droit à quelques espaces sur l’un( e ) ou l’autre radio ou magazine.

 

Mais je n’ai vraiment réalisé le « succès » du blog (je mets ce mot entre parenthèses car tout est relatif) que lorsque j’y ai placé un compteur en ligne. Ce jour-là, il m’a fallu deux bonnes heures pour décoller de mon pc ; je n’arrêtais pas d’actualiser la page pour voir augmenter le nombre de visiteurs.

 

Attention que si le « succès » sur le net peut s’acquérir très rapidement, il peut également s’étouffer en aussi peu de temps ! Il m’est arrivé une fois de rester trois ou quatre semaines sans mettre mon blog à jour, et la chute d’audience fut aussi immédiate qu’impressionnante…

 
 
Quelle relation avez-vous avec vos lecteurs ?
 

En général, elles sont très bonnes, mais limitées au simple contexte du blog. J’ai pour principe de ne faire aucune connaissance par le biais de mon blog ; tout simplement parce que ce n’est pas le but. Ma vie sociale est déjà très bien fournie ! Et puis je pense que les gens pourraient être déçus, car je ne suis pas forcément ce que je montre en ligne. Ainsi, je refuse systématiquement toutes les demandes de type MSN.

 

Lorsque je suis sur le chat, il est fréquent qu’un lecteur vienne me parler en direct. Les dialogues sont très sympas.

 

J’ai créé une boîte mail sur laquelle je reçois du courrier électronique. Beaucoup de gens me remercient pour le moment qu’ils ont passé, c’est vraiment très gratifiant. Si quelqu’un m’explique avoir passé une journée de merde, mais que grâce à mon blog il a pu rigoler l’espace de vingt minutes, je me dis que j’ai eu raison de le créer.

 

Bien sûr, d’autres me reprochent parfois mon ton trop agressif, ou m’accusent de féminisme exacerbant. Si leur mail est construit et objectif, je n’ai aucun problème à entrer dans le débat. Dans d’autres cas, mais vraiment minimes, il peut s’agir de réactions primaires d’hommes visiblement « frustrés ». Dans ce cas je ne réponds pas ; ce n’est pas de ma faute s’ils se sentent visés …

 

Avez-vous déjà eu des soucis avec l’un d’entre eux (insultes, harcèlement…) ?

 

Forcément, on ne peut pas être aimé de tout le monde. Mais je n’ai jamais connu de réels soucis. Des insultes, ça a dû arriver de temps à autre, mais honnêtement ça me passe au dessus de la tête. Pas de harcèlement non plus, mais comme il vaut mieux prévenir que guérir, je reste dans l’anonymat le plus complet.

 

Dans un autre genre, je me rappelle d’un lecteur il y a plus d’un an, qui m’avait quasiment déclaré sa flamme sur le chat… J’étais assez gênée, et je lui ai gentiment fait comprendre qu’il ne fallait même pas y penser.

 

Vous considérez vous comme une « star » du net ?

 

Moi, en aucun cas. Le personnage que j’incarne sur le blog a sa petite réputation, mais de là à affirmer qu’il s’agit d’une « star », il y a une énorme marge.

 

Personnellement, et cela que ce soit dans la vie de tous les jours comme via mon blog, je pense que la reconnaissance prime sur la notoriété. Je me fous pas mal d’avoir des milliers de lecteurs si c’est pour leur proposer toujours la même salade. J’essaye de faire des efforts d’originalité et de subtilité, je prends les remarques en compte… Sans autocritique, le progrès est impossible.

 

Certains lecteurs sont-ils venus vous draguer sur Caramail pour vous donner une leçon ?

 

Pas me draguer à proprement parler, mais essayer de me coincer dans un petit jeu, un petit « défi ». Attention, il n’y a aucune mauvaise intention de leur part ! En général, je les repère facilement : contrairement aux vrais lourdragueurs, ceux-là ne font quasiment pas de fautes d’orthographe J

 

Vous vous amusez à titiller les cyberdragueurs. C’est difficile d’être une femme sur la toile ?

 

Cela nécessite parfois beaucoup de patience ! Ca pouvait déjà sembler lourd il y a six ou sept ans, mais depuis que le net est marginalisé et que n’importe qui y a accès, c’est devenu pire. Sans vouloir mettre tous les hommes dans le même panier (et puis il y a aussi des femmes à blâmer), je remarque que contrairement à la vie de tous les jours, beaucoup profitent de cette « cachette » pour ne faire aucun effort de séduction. Plutôt que de mettre tout en œuvre pour plaire à une seule fille qui leur plait vraiment, ils en accostent 150 à la fois dans l’espoir qu’une d’entre elles sera une fille facile. Ce n’est plus de la drague, c’est de la statistique !

 

Bien sûr, la toile ne compte pas que des boulets, mais sur un chat comme caramail, la proportion de gens intéressants diminue de jour en jour par rapport à la masse de lourdragueurs. Il faut donc se rendre sur des forums ou sites spécialisés pour faire connaissance avec des gens vraiment sympas et sans arrière-pensées.

 

Internet possède beaucoup d’avantages, mais là se trouve un de ses gros défauts : la facilité.

 

Ca vous est déjà arrivé de vous énerver franchement après un internaute ?

 
Oui j’avoue, mais ce n’est pas courant.
 

J’ai le petit défaut de vouloir de temps à autre redresser les torts… Un jour, j’étais en plein canular avec un mec qui me proposait un rencard pour du sexe. Je jouais mon rôle, jusqu’à ce qu’il m’explique qu’il préférait faire l’amour sans préservatif (sa façon de le dire était bien plus crue). D’un seul coup je n’ai plus envie de rire ; je lui ai demandé s’il était suicidaire, s’il se souciait de sa vie, s’il rendait bien compte des risques qu’il prenait. Je ne m’attarderai pas là-dessus car ce n’est pas le sujet de la question, mais je trouvais ça tellement criminel et inconscient que je n’ai pas pu m’empêcher de stopper mon canular d’un coup d’un seul.

 

De temps à autre, je peux aussi passer mes nerfs sur le 50e mec qui me demandera mon adresse msn (en une demie heure), ce n’est guère louable mais ça peut faire du bien.

 

La France est le pays qui blogue le plus en France, c’est un vrai phénomène. Est-ce la même chose en Belgique ?

 

Je suppose oui. C’est certes un phénomène, mais en revanche, peu de blogs sont à sortir du lot… La grande majorité sont des blogs personnels, avec des photos des potes, du chat et de la voiture tunée, que je trouve personnellement inintéressants. Les skyblogs sont en général de véritables paradoxes, puisqu’en essayant de les rendre uniques, leurs auteurs les font ressembler aux milliers qui existent déjà !

 

Je suis par contre adepte de certains blogs à caractère littéraire et réfléchi. C’est une façon comme un autre de partager des idées, ou de remarquer un anonyme qui dispose d’un certain talent du verbe.

 

Sentez-vous une différence entre les blogueurs français et belges ?

 

Pas vraiment. En réalité, je pense que dans le monde des blogs, l’appartenance à un pays est secondaire par rapport à l’identité personnelle du bloggueur. Et à vrai dire, je ne fais pas attention à la nationalité des auteurs des blogs que je visite. Il y a des choses intéressantes (et navrantes) de chaque côté du globe !

 

Certains internautes se servent de leur blog pour l’effet « buzz ». Votre blog vous a-t-il rapporté quelque chose ?

 

Comme je l’ai précisé précédemment, le but n’était pas de me faire connaître sur la toile. Mon blog ne m’a rien rapporté personnellement, si ce n’est un grand plaisir à l’alimenter et à lire les réactions, ce qui me suffit largement !

 

J’ai eu deux ou trois touches pour une publication de mes « aventures », mais rien de très sérieux, si ce n’est un récent projet en cours dont je ne puis parler avant la certitude qu’il soit mis en oeuvre. Je reste donc ouverte à toute proposition, pour autant qu’elle soit sérieuse.

 

Le blog de Juliette Coquine

Publié dans Les interviews

Commenter cet article

Massilia 17/01/2007 15:26

"La France est le pays qui blogue le plus en France, c’est un vrai phénomène."Mouahahahahah je ne te le fais pas dire ! ;o)Sinon, bravo pour cette interview de la mystérieuse Juliette-Coquine, que je lis régulièrement ;o)

L'attachée de presse 17/01/2007 16:33

Merci! J'avoue que je la lis aussi avec plaisir, je me régale. Le danger, c'est que j'ai tendance parfois envie d'en faire autant, les pauvre zhoms!! :D

Fred 15/01/2007 10:32

Une compatriote! :-) Ca fait plaisir!
Voici le lien : Juliette Coquine

L'attachée de presse 15/01/2007 14:37

Merci Fred: ;)

frederic 15/01/2007 09:27

Il a l'air bien sympa ce blog, j'ai hate de le voir, faut juste que tu mettes le lien NINA!!!  :)
C'est sympa d'avoir eu cette idée mais je tiens a dire qu'il y a une bd qui va sortir dans ce genre-la qui s'appelle LE T'CHAT et c'est le dessinateur et auteur JIM et un autre gai-luron qui l'a écrite ( ça fait un peu "pub" quand méme mon truc non?)
 

L'attachée de presse 15/01/2007 14:36

Voilà, le lien est là!! :p