La liberté de bloguer

Publié le par L'attachée de presse

En tant que blogueur, vous vous sentez libre d'écrire ce que vous voulez, dans les respects de la loi française.

A l'étranger, le blogging n'est pas un acte anodin, loin de là. Il y a un an, j'avais écrit un article sur le blogging en Chine:

Le blog est à la mode ! Ce nouveau média, qui ressemble à un journal multimédia, est particulièrement apprécié des internautes qui peuvent partager en toute liberté les informations qui les intéressent, les sujets abordés sont très divers et leur facilité d’utilisation les met à la portée de tous.
En Chine, ce nouveau mode de communication est particulièrement apprécié par les internautes qui peuvent s’exprimer sans contrôle ni censure.
Et pourtant… le 7 février dernier, la société française Blogspirit reçoit un message d’un blogger qui les avertit que la plate-forme n’est plus accessible depuis la Chine. En effet, les autorités chinoises ont décidé de bloquer le site. Les témoignages de bloggers qui transitent par des proxy pour contourner l’interdiction se multiplient. Pourtant, les Chinois ne semble guère être surpris par cette pratique : les autorités censurent les médias dont elles ne peuvent contrôler le contenu.
Blogspirit, qui est présent dans plus de 155 pays, connaît un certain succès en Chine puisque plus de 700 bloggers ont crée leur site, profitant de la liberté d’expression qui leur était offerte. Cependant, à l’heure actuelle, ils doivent attendre la levée de la censure pour pouvoir, à nouveau, communiquer en toute liberté.


Aujourd'hui, un blogueur égyptien de 22 ans, Abdel Karim Souleimane, a été condamné à 4 mois de prison. Son crime? Avoir critiqué l'Islam et diffamé le Président Moubarak. Abdel n'est pas le premier blogueur égyptien a être arrêté mais il est le premier à être condamné, ce qui crée un précédent qui dérange les défenseurs des Droits de l'Homme.

Comme quoi, on ne peut pas tout dire ou tout fait sur le net.

Publié dans Pensées

Commenter cet article

ManuMeuh 27/02/2007 20:17

Ca fait vraiment peur toute cette histoire... Si même le web est censuré, où vas-t-on !Diable, moi qui me faisait une joie de bloguer mes experiances pendant mes 3 mois en Chine, je vais peut-être même pas avoir accès à over-blog ':-\Meuh !!

L'attachée de presse 28/02/2007 00:37

Ben, ça dépend où tu seras en Chine mais effectivement, certains sites ne sont pas accessibles... Quoi que je suppose que depuis les facs, ça doit aller.Mais le net censuré, c'est pas trop une nouveauté. Par exemple, au Turkménistan, seuls quelques fonctionnaires ont un accès au net (accès privé interdit, la seule entreprise telecom ne fournit pas ce service de toute façon) et encore, ils ne peuvent surfer que sur les sites autorisés par le gouvernement... enfin, le dictateur, pardon.

frederic 26/02/2007 03:07

Je trouve ça un peu dégueulasse qu'un blogueur soit condamné juste parce qu'il avait envie d'écrire ce qu'il pensait.
Imaginez si cela se faisait en France si on critiquait trop Nicolas Sarkozy ou S.Royal ou d'autres ou méme si moi par exemple je disais quelque chose de trés méchant sur des artistes reconnus ( delon, adjani) et si ces personnes me faisaient un procés.
Je pense que ce serait un peu " abusé" tout de méme...