M. LeChieur : « Avec mes lecteurs « fidèles », je peux faire un peu de provoc ou me vautrer dans la pire mauvaise foi, ils savent à quoi s'en tenir. »

Publié le par L'attachée de presse

Vous aimez les râleurs, misanthropes qui manient le cynisme avec un réel talent ? Alors vous adorerez M. LeChieur. Mélangeant humour et râles en tout genre, il nous offre des billets tout simplement hilarants.

 

Bonjour, qui êtes-vous ?
 

Bonjour, aucune idée. Ce que je sais, c'est que mon pseudo m'a été donné dans la vraie vie avant d'exister sur le net, je dois donc être très chiant. En dehors de ça, je suis un individu hystériquement commun.

 

Pourquoi avez-vous crée votre blog ?

 

Je n'ai pas créé de blog. Un jour, fin 2001, j'ai bricolé un « site perso » en HTML pourri, sous le pseudo de « Nonal le Chacal » (un autre surnom de la vie réelle), pour faire comme mon copain Xave (http://xave.org) à qui j'avais piqué l'idée. Ce truc n'avait pas d'autre intérêt que de garder le contact avec mes amis éparpillés sur la toile. Mais comme je le mettais souvent à jour et que je suis très nul en HTML, j'ai fini par adopter un système de publication pour gagner du temps, Spip. Il n'y avait ni stats ni commentaires, tout allait bien. Et puis je suis passé à DotClear, et quelqu'un m'a dit que j'avais un blog (je préfère « bloug »). Mais je n'ai rien fait pour mériter ça.

 

Etes-vous surpris par le nombre de lecteurs que vous avez ? Quel rapport avec-vous avez eux ?

 

J'ai fermé mon précédent bloug à cause du nombre de lecteurs (qui, je vous le rassure, aurait semblé ridicule à la plupart des blogueurs). Ça m'effraie terriblement, en fait. Quand je rédige un billet, je m'adresse à un petit groupe de familiers. Je ne comprends pas que ça puisse intéresser d'autres personnes, et ça me glace un peu.

 

Avez-vous l’impression d’être une « star » du net ? Pourquoi ?

 

Evidemment non, et la raison est simple : parce que mes billets n'ont pas le moindre intérêt. Il suffit de comparer avec ceux d'un Ka (http://laboiteaimages.hautetfort.com/) ou d'un Eolas (http://maitre.eolas.free.fr/). De plus, je fuis ça en courant. Quand je découvre, par exemple, que ma voisine lit « M. LeChieur » (sans avoir fait le lien avec moi) ou que quelqu'un, sur une liste de discussion à laquelle je participe sous mon vrai nom, fait l'éloge d'un billet signé LeChieur sans savoir que c'est moi, ça me file des bouffées d'angoisse.

 

Avez-vous eu des soucis avec certains lecteurs ? (insultes ou harcèlement)

 

A mort, et pas plus tard que cette semaine. J'ai eu pire que ça, aussi. Mais le bloug m'a surtout permis de rencontrer des gens comme Kozlika (http://www.kozlika.org/kozeries/index.php) et Ka (http://laboiteaimages.hautetfort.com/), et de forger une amitié extrêmement précieuse avec une lectrice qui était arrivée chez moi en cherchant les paroles d'une chanson de Lou Reed dans Google... Si les blogs peuvent permettre ce genre de rencontres fortuites, alors oui, ça vaut le coup.

 

Avez-vous déjà été suffisamment agacé par un lecteur pour avoir envie de lui donner une leçon ?

 

Tout dépend de ce que vous entendez par « donner une leçon ». Je ne suis pas rancunier et la violence me rend malade. Mais « faire la leçon », oui, plein de fois, et je m'en veux à mort quand ça m'arrive. C'est mon côté schizo à sang chaud.

 

Etes-vous « blog addict » ? Seriez-vous capable d’arrêter votre blog du jour au lendemain ?

 

Je l'ai arrêté une bonne dizaine de fois, déjà. Et je n'arrive d'ailleurs toujours pas à m'expliquer pourquoi je passe autant de temps sur ce truc.

 

Les blogs sont aujourd’hui un média permettant de créer un effet « buzz ». Vous en êtes-vous servis pour promouvoir un projet personnel ? Quelles ont été les retombées ?

 

Ah ah, complètement schizo, je vous disais. Je hais cet usage que les gens font des blogs. Mais j'ai quand même réuni une compil de mes anciens billets, que j'ai vendue sous la forme d'un bouquin sur Lulu.com. Je m'attendais à en vendre trois, c'est monté rapidement. Une fois de plus, ça m'a foutu les jetons. J'avais honte d'escroquer les gens avec un truc aussi vain. Du coup, j'ai retiré le machin de la vente. Après, j'ai vu des gens qui avaient lu le truc parce que quelqu'un le leur avait prêté, ou qui en avaient entendu parler et qui cherchaient à se le procurer à tout prix. J'ai fini par céder pour faire plaisir à deux d'entre eux, mais je vais à nouveau retirer très vite le bouquin de la vente. Rien de ce que je fais n'est très cohérent, j'en ai peur.

 

Vous avez récemment été classé dans le Top 50 des blogs de 20 minutes, ce qui vous a beaucoup amusé. Vous n’êtes pas un peu flatté ?

 

Si, bien sûr, c'est très flatteur. Par exemple, la première fois qu'un de mes billets a été lié sur le portail rezo.net, j'ai été super content, secrètement. Et puis des quantités de gens ont déboulé sur mon blog par ce biais, et ça a foutu le bordel. Avec mes lecteurs « fidèles », je peux faire un peu de provoc ou me vautrer dans la pire mauvaise foi, ils savent à quoi s'en tenir. Mais un nouvel arrivant ne repérera pas immédiatement le second degré, surtout s'il est pressé. Et bing, je me retrouve cité à comparaître aux procès d'intention qu'on me fait dans les commentaires. On m'a beaucoup accusé de ne pas supporter la contradiction, ces dernières semaines. Alors que c'est faux. Le débat, j'adore ça. Mais les insultes et les agressions, je m'en passe volontiers. Du coup, je me censure en amont : depuis plusieurs mois, je m'interdis d'écrire sur certains sujets parce que je ne veux plus être en lien sur le rezo.

 

La France est le pays qui blogue le plus en Europe. Ca vous surprend ?

 

La France est le pays où l'on s'engueule le plus, aussi, il n'y a qu'à voir l'empoignade générale sur le TCE. Le plus souvent, je trouve ça plutôt rigolo.

Publié dans Les interviews

Commenter cet article

KA 03/04/2007 19:52

Pas un seul commentaire à la suite de cette entrevue ? Mais c'est scandaleux ! M. LeChieur serait-il victime d'une cabbale ? Ah non non non, il ne faut pas laisser croire ça, sinon il va encore nous faire un coup de calcaire. Alors je tiens à dire ici que j'adore cette entrevue du Nonal-Chieur, toute à l'image du personnage. Sauf qu'il m'a cité deux fois, ce qui prouve tout de même son peu de lucidité. Et voilà : on a les amis qu'on mérite….

L'attachée de presse 10/04/2007 01:08

Je trouve dommage aussi qu'il n'y ait pas plus de commentaires, une des interviews les plus hilarantes de ce blog! :D