M. le Chien « J’aime la géopolitique, les gros seins et l’émission Strip Tease »

Publié le par L'attachée de presse

Peut-on être fonctionnaire et drôle ? Oui, M. le chien en est la preuve. Il met son talent de dessinateur au service d’une plume cynique à souhait. Ovni parmi les blogs BD, il fait parfois grincer les dents. Et ça l’amuse.


 


 
Qui êtes-vous ?

Je suis un fonctionnaire lambda, pacsé, papa de deux enfants, un garçon et une fille. Je suis Breton croisé Vosgien, j’aime la géopolitique, les gros seins et l’émission Strip Tease. Sinon, je vis sur Paris depuis 14 ans. Je…hrm…voilà.

 

Pourquoi avez-vous crée votre blog ?

Et bien suite à une grosse déception éditoriale - un contrat de cinq albums annulé quelques mois après sa signature, je me suis lancé. Je faisais alors comme une dépression ou à peu de choses près, et je n’arrivais plus à dessiner, c’est difficile à décrire pour tout un chacun mais il faut vraiment l’envisager comme une épreuve à mon niveau, moi qui ai toujours tant aimé jouer du crayon. Malgré cette impossibilité ou presque à dessiner, il me restait bizarrement l’envie de faire des textes.

Les amis vous envoient souvent plein de liens divers et variés que je vais, je l’avoue rarement visiter. Là, je vais en voir quelques uns et au milieu, je tombe sur le blog de Frantico. Je ne trouvais pas ça géant, l’humour était un peu light, le trait inexistant mais il y avait une vraie cohérence, on sentait que la personne derrière maîtrisait l’écriture BD. Je me suis dit qu’ il y avait moyen de faire quelque chose.

A l’époque, Internet était une nébuleuse pour moi mais Le concept de blog-Bd m’intéressait assez pour aller plus avant. Le medium m’apparaissait riche de promesses, le style de dessin ne méritait pas une technicité énorme -un simple style un peu enlevé suffirait pour le mien- pas de contraintes autres que celles qu’on s’impose et même la possibilité de se faire repérer le cas échéant puisque Frantico avait réussi à se faire aspirer par Albin(à l’époque, on ne savait pas encore que c’était Trondheim)

Un peu plus d’un an plus tard, pas mal de gens qui ont suivi mes imbécilités, des rencontres, des injures, une bonne dose d’ostracisme, enfin bref ce fut vivant et l’expérience fut concluante puisqu’en effet, je fus repéré par un éditeur à un moment où j’avais abandonné l’idée. Et maintenant, l’album doit sortir pour la mi-janvier afin que la première dédicace puisse se faire à Angoulême.

 

Justement, l’effet buzz a-t-il été bénéfique pour votre projet ?

Je suis très méfiant par rapport aux compliments et même par rapport aux statistiques. J’ai toujours l’impression que ça s’adresse à quelqu’un d’autre ! Cet effet buzz a sans doute été bénéfique, oui, maintenant, je ne sais pas s’il fut déterminant puisque autant le site à circulé en bouche-à-oreille, autant il ne fut pas ou peu repris par la blogosphère BD qui est la vraie membrane en relation avec le monde de l’édition BD.

 

Vous êtes surpris par le nombre de vos lecteurs ?

Oui et non. Sortir de la masse du net n’est pas évident mais ce n’est pas si surprenant dans mon cas si l’on analyse froidement la chose : je connais les codes BD, je dessine pas trop mal, en tout cas assez pour rendre la chose attractive et me différencier de pas mal de bloggers BD, et l’on m’accorde un peu d’humour pour habiller le tout. Qui plus est, au début, je produisais quotidiennement, ce qui a un effet addictif indéniablement.

Maintenant, pourquoi moi et pas un type comme Surimi bleu qui est clairement infiniment plus lettré que je ne le suis, qui dessine bien, le tout mélangé à un humour super, je ne saurais trop l’analyser. Profitant de ma petite audience, je lui ai fait un peu de pub, ce qui l’a aidé dans sa diffusion car il le mérite.

 

Comment ça se passe avec vos lecteurs ?

J’ai des relations très cordiales avec mon lectorat tant qu’on ne vient pas chier dans mes bottes. C’est un blog convivial, en tout cas, je l’ai toujours voulu ainsi et les gens semblent apprécier l’ambiance qui y règne. Sinon je sabre très peu de commentaires mais si certains lecteurs s’insultent entre eux, ou que j’ai droit à des insultes du style « T tro 1fis 2put, le iench ! »je fais sauter. Moi je veux qu’on me parle de ma filiation avec des prostituées de manière polie.

Donc, sur le nombre de planches, j’ai sabré peu de commentaires, quelques FN ou quelques marxistes qui cherchaient à laisser l’adresse de leur blog hyper politisé, des choses comme ça. Tout cela reste donc très sympa et ce d’autant plus que mes commentateurs sont peu portés sur le kikoo lol - formule aujourd’hui célèbre pour désigner les commentaires super creux -certaines interventions sont même franchement brillantes d’humour et d’intelligence.

 

Vous n’avez jamais eu de soucis ?

J’ai reçu quelques insultes, diverses et variées par commentaire ou mail. Les commentaires, je ne les efface pas. J’accepte la critique sur mon travail mais il faut les faire poliment. Si c’est de l’insulte gratuite, là, ça ne passe pas, c’est stérile. Il y a un moment essentiel où je me suis fait traiter de « poujadiste » mais il y a eu plus violent avec des « nazi » ou « pédophile ». Pour nazi ou poujadiste, c’est sans doute dû au fait que ayant rappelé quelques vérités historiques sur l’extrême-gauche, les gardiens de ce temple peu touché encore en France, qui bénéficient si ce n’est d’une sympathie au moins de ne pas être et bizarrement d’ailleurs, mis au même plan que les extrêmistes de droite, se sont dit « il faut vite lui balancer l’anathème suprême de nazi, ainsi il devra se défendre ».  J’ai préféré en jouer et ridiculiser ainsi lesdits gardiens.

Pour pédophile, pour aussi ponctuel que ce fût, je l’ai TRES mal vécu puisqu’à l’époque, je n’avais pas révélé la naissance de ma fille qui était un minuscule nourrisson et je me suis senti envahi d’une certaine haine, oui. Aujourd’hui, elle est plus grande, je vivrais le truc sans doute mieux et le prendrais pour ce qu’il est, une insulte imbécile. Mais bon, ce n’est pas toujours facile de se contrôler sur le moment….

Donc tout cela semble indiquer que bien malgré moi, je suis plus politisé que je ne l’imagine mais bah… ça participe aussi du succès du blog, sans doute. Ainsi j’ai été contacté par un journal libéral pour travailler pour eux, par un journal altermondialiste pour une longue interview et par Karl Zéro pour interviewer des personnalités politiques !??

 

Vous avez déjà eu des pulsions violentes envers ces détracteurs ?

Oui, je pense que j’aurais bien taloché la personne qui m’avait traité de pédophile à l’époque, ça m’aurait sans doute défoulé mais en dehors de ça, non, rien.

 

Vous considérez-vous comme une star du net ?

Non, ce serait ridicule. En se basant sur les seules statistiques, oui, je draine du monde mais dans le monde du blog-BD, rien de plus. C’est donc une sous-sous-sous-catégorie du net. Mais afin d’être plus généraliste, je vais essayer d’intégrer des vidéos pornos auquel cas, j’aurai un public plus transversal et là, oui, je serai une star du net !

Bah et puis dans tous les cas, il faut bien reconnaître que la « célébrité » dans le cadre du blog-BD, c’est un peu… enfin, c’est un peu creux, quoi. Certes, j’ai eu la chance que ça devienne du papier mais ça reste rare et finalement peut-être indépendant du succès en termes de nombre. Certains des bloggers BD publiés ne faisaient pas plus de 500 visites par jour alors…

 

Etes vous blog addict ?

Pas du tout, je m’y suis intéressé deux fois. D’abord, j’ai voulu voir comment étaient faits les blogs BD et la deuxième fois, c’était plus pour lire les archives des uns et des autres, suite à une agression concertée sur un forum. Je voulais comprendre ce que j’avais de si différent qui faisait que je pouvais déclencher une telle haine chez certains résistants du 9 mai 45, j’ai donc fouillé assez longuement ce qui se faisait en matière de blog-BD. C’est tout, depuis je vais sur quelques rares blogs et pour ceux qui sont uniquement écrits, c’est encore plus rare.

 

La France est le pays européen qui blogue le plus, ça vous étonne ?

Je ne me suis pas posé la question ! Il y a quelques années, il y a eu des reproches un peu creux des journalistes aux Français par rapport à leur sous-équipement informatique et, aujourd’hui, on est l’un des pays les mieux équipés au monde. A partir de là, ma foi, il me semble normal ou en tout cas prévisible que nous générions autant de blogs si nous sommes devenus si réceptifs à la culture internet. Je ne crois vraiment pas qu’il faille y voir une tendance plus nombriliste des français par rapport aux autres pays du monde. Je dis ceci car inéluctablement après leur avoir reproché leur sous-équipement, je ne doute pas que certains leur reprocheront la « dérive des blogs ».

 

Est-ce que les dessinatrices ont plus de problème de respect que leurs confrères ?

Heu non, je ne pense pas, au pire, elles ont des systèmes de modération qui laissent plus passer les connards mais rien de plus.

Il y a évidemment des différences d’approche de la narration entre bloggeurs hommes et bloggeuses. Si l’on considère que l’essentiel des blogs BD visent à parler de la vie de celui qui le fait, on dira que les hommes traitent plus volontiers de leur misère sexuelle ordinaire et toutes choses liées à la masculinité traditionnellement lorsque les femmes sont plus « oh, aujourd’hui, j’ai fait ça et ci » ou alors veulent prendre le contrepied de cet aspect qu’elles trouvent réducteur de leur féminité et se lancent dans du trashouille un peu systématique .

Maintenant, aucune de ces grandes lignes « éditoriales » des blogs BD n’induit qu’il y ait moins de respect pour les dessinatrices que pour les dessinateurs. J’en veux pour preuve que je suis sûrement plus détesté que certaines de mes consoeurs !

Je ne sais pas, si ce genre de raisonnement existe chez certains, je suis surpris. Regardez l’arrivée de Harry Roselmack ou la probable victoire à la présidentielle de Ségolène Royal, les journaux en ont fait des Evènements quand dans la réalité il n’y a rien. « Ah les Français sont ils prêts à voir un noir à la télé ?? » « Ah, les Français sont ils prêts à élire une femme présidente ?? »

Et bien oui, évidemment, ça fait bien longtemps que les Français racistes, antisémites etc. baisent avec des noirs, des arabes et des jaunes et ils n’ont eu aucun mal à regarder M. Roselmack présenter le journal !Les sondages montrent que Mme Royal ratisse large et a d’ailleurs battu aux primaires socialistes deux hommes malgré le sexisme légendaire des Français(racistes, anti etc etc.) donc oui, les Français n’en ont rien à foutre que ce soit une femme ou un homme président, ils veulent quelqu’un qui leur plaise. Il n’y a guère que les élites auto-reproduites qui ont découvert après tout le monde que oui, depuis l’euro, la vie est plus chère pour s’étonner de l’arrivée de M. Roselmack ou du succès de Mme Royal.

Dans le dessin, c’est pareil, c’est le trait et le ton qui plaisent, qu’après puissent occasionnellement fuser des insultes sexistes, c’est inévitable mais en dehors de la moyenne mondiale de connards, il n’y aura pas moins de respect pour une dessinatrice que pour un dessinateur.


Le blog de Monsieur le chien

Publié dans Les interviews

Commenter cet article

ManuMeuh 19/12/2006 10:33



J’adore ce gars ! Vraiment je me suis payé des crises de fou rire dessus…

 

Mo frère, ex-fonctionnaire apprécie d’autant plus !

 

Meuh !

L'attachée de presse 19/12/2006 23:14

Oui, il me fait beaucoup marrer aussi, il est très fin, mine de rien, je trouve qu'il chope des trucs très vrais! :)

booya 18/12/2006 23:06

Très sympa et très drôle comme blog.Je connaissais deja Frantico et je rajoute celui-ci à mes lectures favorites...

L'attachée de presse 18/12/2006 23:07

C'est mieux que Frantico surtout que le chien, il continue son blog! ;)

Lampadaire 18/12/2006 14:13

C'est vrai qu'il est classe ce clebs!

L'attachée de presse 18/12/2006 23:02

Héhéhé, ouais!! ;)

frederic 18/12/2006 12:42

Il est bien sympa le blog de Monsieur le chien. C'est pour faire concurrence au CHAT de Phillipe Geluck??? ;)

L'attachée de presse 18/12/2006 23:00

Nan, je pense pas mais ça aurait été une bonne question, ça, tiens! :)